E-commerce : La machine à assécher le cash des Entreprises

En 1995, au début de l’Internet et des services marchands, les Français pensaient avoir un nouvel outil pour vendre dans le monde entier. Ils pensaient augmenter leurs revenus à l’export grâce au E-commerce.

En 2024, la réalité est toute autre : Les Français, ménages et entreprises, sont des consommateurs qui achètent des produits et des services dans le monde entier, sans aucune barrière douanière. Les vendeurs nous facturent depuis l’Irlande, la Californie, la Chine ou les Bahamas. Les acheteurs Français les payent par Carte Bancaire internationale, sans taxes ni droits de douane et se font livrer les produits par DHL ou les services en mode SAAS.

Des estimations montrent que 5 à 10 milliards d’euros, dont la moitié pour Google, disparaissent chaque mois des liquidités Françaises. Tout se passe en douceur, sans bruit, personne n’en parle, même pas le Medef.

Le principe est simple

Le client Français choisit son produit sur un site qui a tout l'air d'un site Français, qui est au goût des consommateurs Français, qui est hébergé en France, qui donne confiance. Le client Français achète en ligne et est facturé en Euros, sans regarder que l’administration du site, la relation client, le marketing et la communication sont gérés depuis la Chine, les États Unis ou ailleurs sur la planète.

A la fin du parcours d’achat, le client Français renseigne sa carte bancaire internationale, accepte les conditions générales de vente d’un pays étranger, est facturé par Google Irlande, les Bahamas, la Californie ou la Chine et paye directement hors de France avec sa CB.

3 conséquences dramatiques

  1. Ce Chiffre d’Affaires quitte la France sans passer par les douanes, sans aucune TVA, sans aucun impôt

  2. La trésorerie des ménages et des entreprises se rétrécit à grande vitesse, car l’argent ne tourne plus en France. Il quitte le pays par Carte Bancaire et n’y revient plus. Cette fuite des capitaux est très discrète, mais bien réelle et très puissante

  3. Avant l’internet, un entrepreneur faisait appel à une agence de communication ou un éditeur de logiciel à côté de chez lui. Aujourd’hui, il achète à l’étranger sans quitter son siège, contribuant à créer dépôts de bilan et chômage dans le pays

Google, le pirate des temps modernes

Google Ads est le programme Google de publicité en ligne qui permet d’acheter des positions hautes dans les résultats de recherche. Cette technique se nomme le référencement payant (SEA en Anglais), pour laquelle il suffit simplement d’ouvrir un compte sur ads.google.com/fr, de renseigner son numéro de carte bancaire et de participer aux enchères. On estime que chaque mois 3 à 5 milliards d’Euros, c’est-à-dire 35 à 60 milliards par an, disparaissent des comptes bancaires des entreprises Françaises, PME et grands comptes, pour réapparaître dans ceux de Google en Irlande. C’est gigantesque !

format_quote

L’internet, et principalement la régie publicitaire de Google, est devenu une machine à transférer à l’étranger la totalité du Chiffre d’Affaires hors taxe d’un acte marchand, pas les royalties, le coût d’achat d’un produit ou les charges de holding !

Tout le monde est concerné

Faut-il voir nos achats en ligne comme la cause unique de la crise actuelle ? Je ne pense pas, mais chaque Euro qui sort de France pour aller aux USA, en Irlande ou en Chine ne reviendra jamais en France, en tout cas pas par internet. Une fois parti de France, il va enrichir les actionnaires et fonds de pension Américains ou Chinois, pas les caisses de retraite ou de chômage en France.

Les ménages comme les entreprises participent tous et en permanence à cette fuite de trésorerie. Voici quelques exemples d’applications SAAS qui aspirent nos capitaux :

  • Ménages : Netflix, Candy Crush, Apple direct, Western Union, Etc.

  • Entreprises : Voici ceux que nous utilisons chez CliKizi, mais il y en a des centaines d’autres : Cloud Apple, ChatGPT, Semrush, MagesticSEO, internetBS, CloudFlare, Stripe, Trello, 3CX, Aircall, Slack, Wrike, GoCardless, Paypal. Pourquoi utilisons-nous ces apps ? Parce qu’il n’y a pas d’offres sérieuses proposées par des entreprises Françaises face à ces offres américaines. J’en suis certain, car j’ai vraiment cherché à acheter ces services à une entreprise Française.

Nos Entreprises sont déjà en mal de cash, l’internet ne fait que les assécher encore plus chaque jour. Imaginez l’impact sur le BFR de nos entreprises !

Alors dénoncez ce problème qui va nous faire exploser très prochainement !!!

News

Partager cet article

Recherche par mots clés

  • #E-commerce

À lire aussi

Les derniers articles

E-commerce : La machine à assécher le cash des Entreprises

Lire la suite

Le dénigrement sur Internet

Lire la suite

L’atteinte au droit à l’image et à la vie privée sur Internet

Lire la suite

Vous avez des Besoins de visibilité ? Contactez nous pour en parler

Partager cet article